Mon deuxième mois de grossesse – Vie de parent de Marinarose

par | Jan 11, 2021 | Vie de Parent | 0 commentaires

Coucou !

Ça y est, nous y sommes, après de nombreuses demandes sur Instagram, le voilà ! Le premier article sur ma grossesse. Je dois dire que je suis ravie de commencer cette série pour me permettre de garder en mémoire ces beaux moments (et les moins glamours aussi ! ) ainsi que chaque étape de ma grossesse car il semblerait qu’avec le temps, beaucoup de femmes omettent quelques détails et les surprises sont donc nombreuses (bisous à elles). Je commence donc tout naturellement par mon deuxième mois. Pourquoi ne pas parler du premier ? Tout simplement parce qu’il n’y a pas grand chose à dire. Je le résumerais par quelques mots: retard de règles, tests positifs (urinaire et sanguin), annonce à mon chéri, immense joie ! Joie, joie et rejoie ! Jusqu’ici, aucun signe concret pour moi…

Mais c’était sans compter sur ce fameux deuxième mois ! D’ailleurs, mesdames, accrochez-vous à votre “glamour” car il aura tendance à s’échapper par tous les moyens !


1 – Mes seins

Aussi intime soit ce sujet, il n’en est pas moins pertinent voyons ! Ils ont été les premiers témoins de cette charmante nouvelle. Aucun autre changement apparent sur mon corps mis à part ces +2,5 kg de seins qui ont, par le fait, doublé de volume (mieux que des implants !) et sont devenus si douloureux que me retourner en dormant était… Comment dire… chaotique. Rassurez-vous, le calvaire n’a duré que 15 jours.

Astuce n°1: Vous comprendrez vite l’importance d’appliquer un soin limitant l’arrivée des vergetures pour accompagner votre peau dans cet effet yoyo. Sur vos seins aussi !

Astuce n°2: Astuce de ma sage-femme ! Appliquer des feuilles de chou sur vos seins lorsqu’ils sont douloureux aussi bien pendant la grossesse qu’après. Je ne sais pas bien par quel miracle ça fonctionne mais les miennes sortaient du frigo et la première sensation de froid était déjà salvatrice !

2 – Les premiers rendez-vous

Qui dit grossesse, dit suivi médical en tout genre (médecine classique, alternative, les deux, à vous de voir !) Amis des aiguilles, réjouissez-vous les prise de sang seront fréquentes… Surtout si vous n’êtes pas immunisées contre la toxoplasmose (une par mois, c’est mon cas). Sans oublier celles pour déterminer votre groupe sanguin et celle pour le diabète gestationnel (prévoyez 45 min pour la première et 2h15 environ pour la seconde).

Il m’a aussi fallu choisir LA personne qui nous suivrait pour cette grossesse (ma sage-femme me concernant) et les échographies (l’hôpital le plus proche dans lequel je souhaite accoucher pour ma part). Pour info, certains gynéco font tout ça (suivi + écho) donc renseignez-vous. Enfin, le taux très bas d’épisiotomie et la proximité géographique nous ont permis d’orienter notre choix quant au lieu de mon accouchement.

3 – Une nouvelle alimentation

Je l’ai précisé sur le précédent paragraphe, je ne suis pas immunisée contre la toxoplasmose. Ce qu’il est important de savoir à ce sujet, c’est qu’il ne faut pas la contracter lors de la grossesse car même si, chez la maman, elle s’apparente à un gros rhume, les risques sont nettement plus élevés pour le bébé.

Nouvelles consignes donc pour l’éviter: les fruits et légumes doivent être parfaitement lavés s’ils sont mangés crus.

La listériose, elle est un peu plus coquine et aussi très risquée pour le bébé… Elle m’a donc forcée à tirer un trait pendant ces 9 mois sur les sushis !!! les tartares en tout genre et autres produits d’origine animale n’ayant pas dépassé les 70°C (température de pasteurisation des fromages, lait et œufs).

Au programme ? Viandes bien cuites et laitages et mayonnaise aux ingrédients pasteurisés.

Finalement, on s’y fait vite, vous verrez, et beaucoup de fromages me consolent quand même (surtout qu’ils se mangent fondus et/ou cuits).

Ah oui, j’oubliais, il me semble important de préciser que grossesse = 0 alcool. Le café et le thé, eux sont autorisés dans la limite de consommation raisonnable bien sûr !

4 – Moins de médicaments

Et oui ! Passants dans le sang et les tissus, beaucoup de médicaments sont déconseillés aux femmes enceintes (vous voyez maintenant le petit logo qu’il y a partout ?). Heureusement, notre bon vieux Paracétamol et le Spasfon restent nos alliés (encore une fois en quantité raisonnable et contrôlée par un pro) ! Pour le reste, le site du CRAT sera votre guide.

5 – Début de la lecture

A ce jour, je compte une petite quinzaine de livres sur la parentalité à mon actif (qui l’aurait cru ?) et ce n’est pas fini ! Je pense donc faire prochainement un article dédié aux livres qui m’ont inspirée ou déçue sur ce thème commun.

6 – Un suivi numérique

Année 2019 oblige, j’ai, suite à de nombreux conseils, téléchargé l’application Grossesse +. Bien que le terme annoncé ne soit pas le même que celui donné lors de l’échographie (nous en reparlerons…), les conseils pour les futurs maman et papas sont clairs et éclairés. Un article par jour est proposé ainsi que des visuels hebdomadaires de bébé (taille, poids, évolution…). Je la recommande !

Il me semble avoir exposé ce deuxième mois aussi vite qu’il est passé… Un conseil, profitez des bons moments et immortalisez-les ! A très vite !


Update: cet article est tiré de mon ancien blog 😉

Marina, créatrice de Parentalité 2.0