Nos 5 premiers choix d’éducation – Vie de futur parent de Marinarose

par | Jan 11, 2021 | Vie de Parent | 0 commentaires

Coucou !

Aujourd’hui, je vous reviens avec mon sujet préféré, celui qui m’anime et me passionne chaque jour, j’ai nommé : la parentalité. Comme je l’ai évoqué dans mon dernier article : Lettre ouverte à tous les parents, certaines de nos décisions et de nos choix « d’éducation » semblent lunaires pour certains et pourtant très réfléchis et documentés. Voici ceux que nous avons faits avant la naissance de notre fille et que nous avons de suite mis en place !

PS: je préfère le terme « accompagnement » vers l’autonomie qu’éducation.

1- Parler deux langues

C’est LA décision qui a été la plus facile à prendre pour nous car très évidente. Nous projetons mon mari et moi de vivre un jour dans un pays anglophone (quand et où restent encore à définir). De plus, mon mari, ayant fait une partie de ses études au Pays de Galle, est quasi-bilingue (on en apprend tous les jours). C’est donc depuis ma grossesse qu’il parle à bébé fleur en anglais exclusivement. De mon côté, vous l’aurez compris, je parle français à ma fille. Nous sommes persuadés que ce choix sera un bagage utile pour son avenir. Elle peut aussi faire le choix (quand elle le souhaitera) de n’en parler qu’une des deux ou les deux.

2- L’allaitement

S’il n’était pas évident au début pour moi d’allaiter mon bébé, j’ai très vite choisi de tenter l’expérience et ce choix est devenu, au fil du temps, un besoin profond. Comme pour d’autres envies, j’avais décidé de ne pas me mettre la pression et même de prévoir des biberons et du lait maternisé avant l’arrivée de petite fleur « au cas où ». Les débuts ont été chaotiques, nous avions même commencé un sevrage du lait maternel. Puis c’est devenu plus facile, plus naturel et nous nous disions « tant que ça marche, allons-y ». Nous avons donc repris l’allaitement exclusif au sein et plus de 7 mois après, nous sommes encore dans cette aventure lactée.

Attention, je ne dis pas que l’allaitement est facile et évident pour toutes. Je prône le libre choix d’allaiter ou non en pleine conscience. Je l’ai fait ce choix.

3- Le cododo

Encore une fois, ce sujet peut faire débat mais nous concernant, je dois avouer qu’il venait principalement de moi… Il était beaucoup plus simple pour moi d’allaiter bébé en la gardant près de moi et puis… je me sentais rassurée de l’entendre et l’avoir tout près. Bref, j’ai écouté mon besoin ! Au bout de 6 mois, notre fille qui dormais au moins 5h par nuit depuis sa naissance est revenue en arrière sur son sommeil et nous nous simplement rendue compte que nos bruits de respiration, de mouvement… la réveillaient. Nous avons donc essayé de l’accompagner chaque soir dans son lit, dans sa chambre jusqu’à ce qu’elle s’endorme et bingo, elle dort comme un loir depuis. C’était donc son choix de dormir « tranquille » 😂😂

4- Le portage

Je ne vais pas trop m’étaler ici sur ce sujet que Ô combien nous adorons. Mais, après avoir lu un livre sur les avantages et bienfaits du portages, nous étions convaincus de vouloir porter notre fille. Je vous épargne les arguments tous trouvés du type: économie par rapport à une poussette,  augmenter le lien affectif, favoriser le transit de bébé, praticité… ou pas ! Bref, c’est top !

Je vous mets ici le lien de mon article parlant de Mes livres préférés sur la parentalité dont celui sur le portage.

5- La motricité libre

Conseillée par mon ostéopathe pendant ma grossesse, je me suis intéressée au sujet bien qu’elle me l’ait déjà bien vendu ! Pour faire simple, c’est l’art de laisser bébé libre de ses mouvement et de ne pas le contraindre à une position ni de le mettre dans une position qu’il ne sait pas prendre seul. Vous me suivez ? De notre coté, j’ai pris grand plaisir à confectionner un tapis d’éveil à ma fille qu’elle n’a pas quitté depuis sa naissance, enfin, si, maintenant, elle s’en éloigne toute seule. Croyez-moi que ce tapis a vu tous les progrès de motricité de petite fleur, son premier retournement, la première fois qu’elle a levé ses pieds, puis ses fesses et maintenant, ses premières aventures ! Et puis, nous avons économisé (encore une fois) le prix d’un transat ou celui d’un parc.

Concernant les animaux (chat et chien) ils ont très vite compris que ce tapis était « zone rouge ».

J’espère que cet article vous aura plu et éclairés sur les choix que nous avons fait. Je pense faire des articles dédiés sur certains de nos choix, lesquels vous plairaient ? Venez me le dire sur mes réseaux : Facebook et Instagram. A la semaine prochaine pour la partie 2 de cet article: Nos 5 choix de jeunes parents, soit ceux que nous avons fait et mis en place bien après la naissance de bébé fleur.

Marina.

Article issu de mon blog personnel marinarose.fr